Recherche
Prospective
Projets
Formation

Prospective

Prospective de l’enseignement supérieur

Le marché mondial de l’enseignement supérieur est aujourd’hui mis au défi de mutations profondes ; celles liées à la 4ième révolution industrielle, ordonnée autour de des la révolution NTIC et désormais de l’Intelligence artificielle, sont parmi les plus importantes. A brève échéance, l’organisation de nos campus va être profondément modifiée ; alors que le monde de l’emploi va être transformé par l’émergence de nouveaux métiers, la disparition et la mutations d’emplois actuels, nos universités doivent également se préparer à lancer des nouvelles formations.

En vue d’aider les recteurs et équipes managériales de ses universités membres, la FIUC a créé un département de prospective de l’enseignement supérieur. Ses activités sont les suivantes : publication d’un rapport annuel sur les "métiers du futur", publication d’un rapport annuel sur l’enseignement supérieur catholique ; animation de débats et de séminaires autour des mutations des métiers et donc des nouvelles formations à créer pour les étudiants.

Travail et emploi demain

Les études actuelles montrent que la fenêtre de prévisibilité quant à ce que seront les “emplois du futur” est de plus en plus étroite.

L’intelligence artificielle et l’automatisation, qui étaient considérées avant tout comme une menace pour le travail humain peu qualifié, ont commencé à pénétrer les secteurs d’activité nécessitant une expérience considérable, tels que les professions juridiques et médicales.

Compte tenu de l’envergure considérable des transformations en cours, la FIUC a entamé une réflexion sur les tendances émergentes des marchés du travail dans le monde entier. Cet effort est essentiel pour mieux comprendre comment l’enseignement supérieur devrait évoluer afin de préparer les étudiants aux divers types d’emploi qui leur seront proposés dans un proche avenir.

WORK TREND TRACKING OCTOBER 2018

Apprendre et enseigner demain

À l’image de l’ensemble de l’éducation supérieure à travers le monde aujourd’hui, l’enseignement supérieur catholique se retrouve confronté aux défis de l’adaptation de ses modèles à un paysage sociétal en évolution rapide. Les institutions d’enseignement supérieur catholiques doivent également repenser la signification et l’importance de leur mission éducative spécifique dans un environnement académique qui est devenu un véritable marché et qui privilégie désormais les programmes STEM (sciences, technologie, ingénierie et mathématiques) aux dépens des sciences humaines.

Ces tendances posent des questions propres à l’enseignement supérieur catholique, notamment en ce qui concerne la place que l’accompagnement spirituel et les valeurs humaines devraient occuper dans un tel contexte, présenté par de nombreux experts du monde académique comme porteurs de transformations sans précédent. Grâce aux activités de son Observatoire de Prospective de l’enseignement supérieur et d’autres départements de recherche, la FIUC propose de mettre à la disposition de ses universités membres un ensemble de données de nature à étayer leur réflexion sur cette transition critique et la manière de l’aborder de la meilleure des façons.

La recherche demain