Fabio Baggio, c.s. « Le Pape François nous demande de diffuser une vision positive des migrations en valorisant les opportunités et les avantages qui en découlent »

18 mai 2017
Fabio Baggio, c.s. « Le Pape François nous demande de diffuser une vision positive des migrations en valorisant les opportunités et les avantages qui en découlent »

Fabio Baggio, c.s., Sous-Secrétaire de la Section « Migrants et Réfugiés » du dicastère pour le Service du développement humain intégral, s’est exprimé lors de notre séminaire en qualité de représentant du Pape François.

 

Le Dicastère pour le Service du Développement Humain Intégral est un organe de la curie romaine, créé par le Souverain Pontife en 2016, qui traite les problématiques liées aux migrants et réfugiés.

 

Selon Fabio Baggio, le Pape François considère la question des migrants et des réfugiés comme un sujet primordial. Il s’agit, pour lui, de l’un des enjeux majeurs de notre époque.

 

Le Saint-Père a, par la voix du Père Baggio, demandé aux participants à ce séminaire de diffuser une vision positive au sujet de l’immigration, d'en valoriser les opportunités et les avantages qui en découlent.

 

Selon le Père Baggio qui associe à sa réflexion, le Père Czerny, s.j. - également Sous-Secrétaire de la Section, le travail à effectuer se découpe en trois étapes.

 

Premièrement, il faut collecter un maximum d’informations issues de sources diverses (chercheurs, organisations non gouvernementales, etc.). Ensuite, vient la phase d’analyse et de réflexion. Enfin, il est essentiel de promouvoir l’action soutenue par les différentes organisations.

 

Sous l’autorité directe du Pape François, la Section Migrants et réfugiés suit quelques principes dans son travail sur cette thématique tels que :

 

  • Pouvoir atteindre les réfugiés là où ils se trouvent (importance d’être au cœur de l’action) ;
  • Créer des programmes de formations professionnelles ; 
  • Mettre au point un programme diplômant (en travaillant avec des opérateurs tel que Caritas Internationalis) ;
  • Être en contact avec les migrants (importance du dialogue) ;
  • Prendre en compte les recherches dans le domaine de la psychologie interculturelle ;
  • Recueillir un maximum de résultats de travaux de recherches sur les mineurs non-accompagnés ;
  • Se réunir régulièrement (un entretien mensuel) avec le Saint-Père.

 

Vous pouvez trouver plus d'informations sur le Site de la Section pour les Migrants et Réfugiés en visitant leur site Web : 

https://migrants-refugees.va/