«L’Europe se doit d’être un acteur constructif pour la paix dans le monde»

4 mars 2016
«L’Europe se doit d’être un acteur constructif pour la paix dans le monde»

Au cours de leur assemblée plénière de printemps qui s’est tenue du 2 au 4 mars à Bruxelles, les évêques de la COMECE ont consacré une journée au thème de l'UE comme « projet de paix » et discuté, à cette occasion, des politiques en matière de paix et de sécurité. Après l'unification de l'Europe qui constitua en elle-même un projet de paix et de réconciliation, les évêques ont tenu à souligner que l'UE avait elle aussi vocation à œuvrer pour la paix dans le monde. Dans ce contexte, les Evêques ont travaillé à un rapport sur la vocation de l’Europe à promouvoir la paix dans le monde, qui constituera à terme la contribution de la COMECE à la réflexion sur la stratégie globale de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.

Dès l'ouverture de l'Assemblée générale, le Président de la COMECE, le Cardinal Reinhard Marx, dans le contexte des conflits armés dans les pays voisins de l'Europe et les flux de réfugiés qui en résultent, a déclaré : « La question de la paix est plus importante que jamais. Nous nous devons [...] de réfléchir à [...] la manière dont l'Europe est un acteur constructif de la paix dans le monde, et en particulier dans son voisinage immédiat au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, mais aussi en Ukraine. »

 

Au cours de la journée consacrée à l’étude du thème « Promouvoir la paix dans le monde : vocation de l’Europe », le jeudi 3 mars, les évêques ont rencontré Anna Elzbieta Fotyga, Présidente de la Sous-commission « sécurité et défense » du Parlement européen, et ont discuté avec elle des nouveaux enjeux sécuritaires et de la situation géopolitique aux frontières méridionales de l’UE, en particulier en Syrie, en Irak et au Moyen-Orient.

 

L'Assemblée des Evêques a exprimé sa conviction qu'une politique européenne cohérente de la paix se doit d’être fondée sur les valeurs fondamentales de l'Union. En outre, une vision et une stratégie pour sa mise en œuvre sont nécessaires. Le Père Sean Healy de « Social Justice Ireland » a partagé ses réflexions théologiques et éthiques sur la valeur de la paix, qu'il a résumé par une citation de l'Ancien Testament: « Quand il n'y a plus de vision, le peuple est sans frein; heureux qui observe la loi! » (Proverbes 29:18). Le Directeur « Europe et Asie centrale » du Service Européen pour l'Action Extérieure, Thomas Mayr-Harting, a ensuite abordé avec les évêques la situation géopolitique aux frontières orientales de l'UE et les développements en Ukraine, en Russie, en Moldavie et en Biélorussie.

 

Egalement invitée, la Haute Représentante de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, a expressément souligné que le dialogue et la réconciliation au niveau national et régional sont essentiels à une éducation réussie à la paix. Elle s’est dite convaincue du rôle crucial des Eglises dans la prévention de la radicalisation. Mme Mogherini a également exprimé le désir de dialoguer ouvertement avec les Eglises sur des idées communes mais aussi de collaborer à l'élaboration d'instruments. Elle a également affirmé son souci de voir les lignes directrices relatives à la liberté de religion et de croyance effectivement mises en œuvre.

 

A l’issue de ces rencontres, les Evêques ont travaillé à un rapport sur la vocation de l’Europe à promouvoir la paix dans le monde, qui constituera à terme la contribution de la COMECE à la réflexion sur la stratégie globale de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité. Le rapport, préparé par la Commission jointe COMECE et Justice et Paix Europe, contient des recommandations concrètes pour la politique étrangère de l'UE et sera publié fin mars 2016, afin de contribuer au processus de réflexion du Service Européen pour l'Action Extérieure.

 

Le vendredi 4 mars, il a été question de la crise de la migration et des réfugiés. Le coordinateur de la COMECE pour les réfugiés, la migration et l'intégration, S.E. Mgr Ägidius Zsifkovics, a informé les évêques sur les résultats de la conférence qui s’est tenue à Heiligenkreuz à la mi-février et a rassemblé des évêques des pays d'origine, de transit et d'accueil des réfugiés. En vue de la réunion du Conseil européen avec la Turquie du 7 mars prochain, le cardinal Marx a affirmé : « J'espère vivement que les dirigeants qui se réunissent lundi à Bruxelles se montreront solidaires et affirmeront ainsi clairement que l'Union européenne a les moyens d'agir. Cela constituerait un signe d'espoir crucial, et ce également pour les débats actuels au niveau de la sphère publique en Europe. »

Contact: Johanna Touzel, Porte-parole et responsable presse de la COMECE

johanna.touzel@comece.eu   Tel+32 (0)2 235 05 15 

 

Commission des Episcopats de la Communauté européenne - COMECE

www.comece.eu