ICARIN
Javascript DHTML Drop Down Menu Powered by dhtml-menu-builder.com

lES UNIVERSITÉS CAHTOLIQUES RECRUTENT

REVUE ELECTRONIQUE "PIPER"

REVUE ELECTRONIQUE "ANALISIS" (esp.)

Groupe Sectoriel «Sciences Sociales-FIUC»
ACTES DE LA CONFÉRENCE INTERNATIONALE 2011. Quelles Sciences Sociales pour quelle Société?

PUBLICATIONS DE LA FIUC

PROGRAMME DE LEADERSHIP POUR LES RECTEURS

ASSOCIATIONS RÉGIONALES

GROUPES SECTORIELS

RECHERCHE (CCR))

E-BULLETIN
DERNIÈRES NOUVELLES


Contact
IFCU / FIUC 21, Rue d'Assas
75270 PARIS, France
Tel. +33-1-44.39.52.26
Fax +33-1-44.39.52.28
sgfiuc@bureau.fiuc.org



 

Fédération internationale des universités catholiques 

Le Journal PIPER N°4 est en ligne!

 

Décès du Père Hervé Carrier, s.j.

Président de la FIUC de 1970 à 1980


 

Le jésuite Hervé Carrier, décédé le 2 août dernier à l’âge de 92 ans, était un sociologue canadien de renommée internationale qui a notamment œuvré au développement de la Pontificia Università Gregoriana (Rome) dont il a été Recteur de 1966 à 1978 et de notre Fédération qu’il présida de 1970 à 1980.

Le P. Hervé Carrier, s.j. a écrit plusieurs livres et de nombreux essais du plus haut intérêt sur l’université catholique, notamment sur la question de l’identité catholique, tels L’université entre l’engagement et la liberté ou Le rôle futur des universités.

Durant la décennie 1970-1980 de sa présidence de la FIUC, le P. Hervé Carrier poursuivit très activement la structuration de la réflexion collective de notre Fédération, et cela à trois niveaux : régional, national et international. Il développa les nombreux services et projets déjà initiés en faveur des universités membres et de l’Église elle-même. Il appela aussi avec insistance les responsables des universités catholiques à s’engager sur de nouvelles voies et à poser un « acte de courage collectif », traduisant « la responsabilité de l’université en un monde où la majorité de nos contemporains vivent dans des conditions infrahumaines ». Son exhortation théorique comportait aussi les éléments d’un programme d’action, à commencer par l’élaboration d’un concept humain et chrétien du développement, tel que l’envisageait l’Encyclique Populorum Progressio.

Hervé Carrier ajoutait que les penseurs devaient « aider la société moderne à apaiser la faim peut-être plus spirituelle que matérielle qu’elle fait naître ». Pour le Président de la Fédération, s’il fallait « redéfinir le rôle des universités catholiques dans le monde », c’était pour qu’elles « s’engagent dans des programmes concrets et des projets précis de développement, dont les formes sont par ailleurs indéfinies… Ainsi, Hervé Carrier a, lors de ces mandats à la tête de notre Fédération, mis l’accent sur les activités sectorielles avec la création de la COCTI (Théologie) et d’un groupe de travail en Sciences Economiques. C’est également sous sa présidence qu’a été créé notre Centre de Coordination de la Recherche (CCR-FIUC, 1975). En effet le Père Carrier souhaitait que soit développé au sein de l’Eglise « une politique de recherche » en insistant sur le rôle que pourraient jouer les universités catholiques en la matière. Depuis près de 40 ans, le CCR-FIUC a su autour de projets ou de programmes créer les conditions pour que « cette politique de recherche » fédère des universités catholiques de tous les continents sur les grands défis posés à nos sociétés, à nos universités et à l’Eglise.

Le Père Carrier était membre de l’Académie des lettres et des sciences humaines de la Société royale du Canada, membre de l’Académie européenne des sciences et des arts, officier de la Légion d’honneur de France, et détenteur de nombreux doctorats Honoris Causa. En outre, Hervé Carrier a aussi occupé le poste prestigieux de secrétaire du Conseil pontifical pour la culture, organe du Saint-Siège créé par le pape Jean-Paul II en 1982.

Au nom du monde universitaire catholique, et au nom de son Conseil d’Administration, la Fédération Internationale des Universités Catholiques souhaite se souvenir en la personne du Père Carrier d’un Président visionnaire qui a œuvré tout au long de sa vie au service du monde académique catholique, de la connaissance et de la culture.